Accueil > Réseau Ouest et Centre Africain de Recherche en Education (ROCARE) > Articles > Togo >

RAPPORT SUR L’ATELIER NATIONAL DE FORMATION EN METHODOLOGIE A L’INTENTION DES RECIPIENDAIRES DU PSRE-2016 DU TOGO

Toutes les versions de cet article : [English] [français]

Dans le cadre de la mise en route de l’édition 2016 du Programme de Subventions de Recherche en Education (PSRE), la Coordination Nationale (CN) du ROCARE-Togo a organisé les 20 et 21 janvier 2017 un atelier de formation en méthodologie de recherche à l’intention des jeunes chercheurs du Togo lauréats dudit Programme. Cette formation a été assurée par une équipe locale de formateurs choisie par les deux équipes sur orientation de la Coordination Nationale. Elle est composée des Drs. Philippe AMEVIGBE et Edinam KOLA, assistés par Dr Mawussé Kpakpo AKUE ADOTEVI et Dr. Joseph TSIGBE. Toutes les activités se sont déroulées dans le Petit Amphi de la Direction des Formations (DF) de l’Université de Lomé (UL) et s’articulent autour de deux grandes sessions : une session commune qui a rassemblé tous les récipiendaires et une autre session sectorielle consacrée aux travaux en équipe encadrée par les formateurs nationaux.

I- Cérémonie d’ouverture de l’atelier
La cérémonie d’ouverture de l’atelier méthodologique, commencée le vendredi 20 janvier à 14H30 (heure locale) a été meublée par trois interventions : d’abord, celle de Dr. BATCHANA, Secrétaire Général (SG) de la CN, pour son mot de bienvenue ; ensuite celle du Dr. TDSIGBE, Coordinateur National pour situer le contexte de l’atelier ; et enfin, celle du Dr. AMEVIGBE, Coordinateur National honoraire pour la présentation de la méthodologie de recherche du ROCARE.

Dans son mot de bienvenue, le SG du ROCARE-Togo, le Dr. BATCHANA après avoir salué la présence des récipiendaires et de toute l’équipe locale de formateurs, a tenu à adresser avant tout au nom de la CN des remerciements chaleureux à l’endroit du Secrétariat Exécutif (SE) du ROCARE pour son engagement sans faille pour la cause éducative en Afrique en général et au Togo en particulier.

De son côté, le Coordinateur National, Dr. TSIGBE, a présenté le contexte dans lequel se tient cet atelier. En effet, il a d’abord rappelé que, de façon ordinaire, il était une tradition pour le SE d’organiser pour chaque édition du PSRE, un atelier régional de formation en méthodologie de recherche à l’endroit des chefs d’équipes récipiendaires du Programme dans un pays membre du Réseau. Ceux-ci, une fois au retour, se chargeaient de faire la restitution à leurs équipes respectives. Ensuite, il a précisé que la tenue d’un atelier similaire à l’échelle nationale est donc une première, et cela fait suite, d’une part, au retard accusé dans le démarrage de l’édition 2016 du PSRE et, d’autre part, aux difficultés de mobilisation financière dont fait face le SE. Cette contrainte financière oblige donc le ROCARE-Togo à s’appuyer désormais sur les compétences locales pour assurer la formation des jeunes chercheurs récipiendaires. A cet effet, il a réitéré qu’en raison de ce retard, la durée de l’exécution du projet initialement fixée à 8 mois, est réduite à 4 mois.

Le représentant de l’équipe locale des formateurs, le Coordinateur National honoraire, Dr. AMEVIGBE a présenté la méthodologie de recherche du Réseau. Dans son intervention, il a précisé les nuances qui existent entre la méthode de recherche ordinaire enseignée dans les formations d’enseignement supérieur et celle du ROCARE. Certes, ces nuances ne sont pas assez grandes, mais leur connaissance permet aux jeunes chercheurs de ne pas faire de l’amalgame entre leurs connaissances livresques et les réalités du terrain.

II- Session commune
Dans cette session, tous les jeunes chercheurs lauréats de cette dixième édition du PSRE, encadrés par l’ensemble des formateurs locaux, ont reçu des informations pratiques inhérentes à la bonne exécution du projet qu’ils sont appelés à réaliser à la fin de cet atelier. Trois principales activités étaient inscrites dans ladite session : rôle, principes et importance de l’atelier méthodologique du ROCARE, les grandes étapes de la recherche qualitative et la présentation du rapport financier et des pièces justificatives du PSRE.

III- Session sectorielle
La session sectorielle a été totalement consacrée à des travaux en atelier pour chacune des deux équipes encadrées par les formateurs nationaux.

1- Atelier 1 : Equipe TCHINTCHAN
Le premier atelier a regroupé les membres de l’équipe TCHINTCHAN dont le sujet est intitulé « Les déterminants de la sous-représentation féminine dans les formations doctorales à l’Université de Lomé ». Elle a été encadrée par un groupe de formateurs composé des Drs. Edinam KOLA et Joseph TSIGBE et de Mlle GOGOLI, ancienne récipiendaire du PSRE.

2- Atelier 2 : Equipe BOKO
Le thème ayant fait l’objet de discussion dans la deuxième équipe de recherche est la suivante : « Mécanismes d’encadrement des apprenants non-voyants et sourds dans les Universités de Lomé et de Kara au Togo ». M. Boko, chef de cette équipe a exposé dans un premier temps le contexte et justification du sujet, les hypothèses et les objectifs, le cadre de référence théorique devant les formateurs Dr Philippe Dzek AMEVIGBE et Dr. Mawusse AKUE ADOTEVI assistés par Madame DJAHLIN, ancienne récipiendaire du PSRE.

IV- Cérémonie de clôture de l’atelier
La cérémonie de clôture de l’atelier méthodologique national a été marquée par trois interventions : celle du représentant des jeunes chercheurs récipiendaires pour donner l’impression des chercheurs juniors sur la formation qu’ils ont reçue, celle du représentant des formateurs pour donner son avis sur la formation et celle du CN pour faire le bilan des activités.

Dans son mot de clôture, le Coordinateur National, Dr. Tsigbé après avoir remercié le ROCARE pour son dévouement au développement de l’Afrique à travers l’éducation, a salué l’endurance des formateurs, ce qui a rendu pratique cet atelier. Ses salutations sont également allées à l’endroit des lauréats participants de l’atelier pour leur assiduité et leur abnégation au cours de l’atelier. Il a enfin lancé un appel aux récipiendaires de s’appliquer pour produire de bons rapports d’étude pour ne pas déroger à la règle, car le Togo a toujours fait office de bon élève au sein du ROCARE. C’est avec cette mise au point que l’atelier méthodologique national a pris fin aux environs de 10H40 du jour de samedi, pour faire place à l’Assemblée Générale débutée à 11h.

Fait à Lomé, le 22 janvier 2017
Les rapporteurs de l’atelier
MM. MAMAN Halourou
ZOYIKPO Komitse Mawufemo

Visioconférence

  • NOUS FAIRE DON

PARTENAIRES

BIBLIOTHEQUE

PUBLICATIONS